• Blog
  • facebook
  • instagram
  • Youtube
  • Flickr
News
:::
You are here: Home > News > News From Overseas
Share

News From Overseas

Une alternative à la carence de semences de riz de qualité en Haïti

Source: Le Nouvelliste

Publication date: 2017/12/15

Haïti doit importer annuellement 75% de ses besoins en riz. Aliment de base consommé quotidiennement par la quasi-totalité de la population, le riz occupe depuis un certain temps la première place sur la liste des produits agricoles importés. Conséquence directe de la croissance démographique en Haïti et du déclin, au fil des années, de la production de cette céréale dont les rendements dans la vallée de l’Artibonite, principal grenier du pays, accusent une faiblesse de 2 tonnes par hectare.

Outre la dégradation du système agricole, le diagnostic révèle que ce manque à gagner constaté dans les récoltes de riz est surtout dû à une carence de semences de qualité disponibles. Malheureusement, l’Organisme de développement de la vallée de l’Artibonite (ODVA) n’arrive pas à produire la quantité de semences nécessaire pour satisfaire la demande des planteurs et des agriculteurs.

Grâce à une coopération haïtiano-taïwanaise, le projet Renforcement des capacités de production de semences de riz en Haïti (RECAPSRIH) a pris naissance en 2014 avec pour mission de renforcer l’ODVA dans son travail de production de semences de riz de qualité. En effet, financé par le gouvernement taïwanais, via le Fonds international de coopération et de développement (ICDF), avec une contrepartie du gouvernement haïtien, ce projet entend faire passer la production de semences de riz de 600 à 2 000 tonnes et vise de l’augmenter de 45 % par rapport aux besoins des riziculteurs.

Pour y parvenir, les initiateurs de ce projet tablent sur un ensemble d’avancées déjà atteintes depuis le démarrage de RECAPSRIH: réhabilitation du centre semencier de Déseaux, construction de deux séchoirs naturels (glacis) d’environ 2 500 mètres carrés, agrandissement de la capacité du centre semencier de Déseaux de 600 à 4 000 tonnes, création pour la première fois d’un laboratoire de certification de semences à Mauger et, plus importante encore, mise en place d’un système de mécanisation agricole efficace pour la préparation de sol dans la vallée de l’Artibonite.

À environ un an de la fin du projet RECAPSRIH, la situation dans la vallée s'est vraiment améliorée. Les planteurs ainsi que les agriculteurs ont à leur disposition une semence de riz de qualité qui a subi tous les tests garantissant l’augmentation de la production nationale de récolte de riz dans de meilleures conditions, la formation de cadres et surtout des agriculteurs qui sont de véritables bénéficiaires de ce programme.

Par ailleurs, sollicitée par le Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) pour une distribution de semences à travers la Vallée de l’Artibonite, l’Ambassade de la République de Chine/Taiwan en Haïti, par le biais de RECAPSRIH, a pu mettre à la disposition du MARNDR, en juin dernier, 300 tonnes de semences de riz de TCS 10, variété de riz la plus prisée par les riziculteurs, équivalant à 8250 sacs de 80 livres pour distribuer à environ 10,000 exploitants bénéficiaires qui vont pouvoir mettre en valeur 4 125 hectares de terres.

Il s’agit là de la quote-part de la Coopération Taïwan-Haïti dans l’Artibonite à la Caravane du changement lancée le 1er mai dernier, à l’occasion de la fête de l’agriculture et du travail, a fait savoir l’un des responsables du projet.

La semence pré-base et de base produite à Mauger est ensuite distribuée à des multiplicateurs de semences dans les localités avoisinantes pour être revendue dans la vallée et dans les environs. Les différents points de vente sont Pont-Sondé, L’Estère, Petite-Rivière de l’Artibonite, Desdunes, Liancourt, Verrettes, etc.

  • Hits: 6250
  • Date:2018/1/4